Le retard dans l'élimination des vulnérabilités

Téléchargez l'étude pour en savoir plus sur les conséquences de l'accélération de la transformation numérique induite par la pandémie de COVID-19.
Ad. électronique
Société
Pays

À l'échelle mondiale, les entreprises estiment qu'il leur faudra encore 2 ans pour éliminer les vulnérabilités auxquelles elles sont confrontées aujourd'hui.

Alors que le monde tentait de faire face à la pandémie mondiale qui s'est déclenchée de manière inattendue début 2020, les équipes informatiques du monde entier ont dû rapidement s'adapter pour soutenir leurs entreprises et mettre en œuvre les changements requis pour leur permettre de rester opérationnelles. Avec une évolution aussi rapide, un relâchement des contrôles traditionnels visant à minimiser les risques numériques était inévitable. La sécurité des données a été reléguée au second plan lorsqu'il a fallu déployer des moyens pour soutenir une main d'œuvre presque exclusivement à distance et l'adoption accélérée du cloud a remplacé la défense contre les nouveaux vecteurs d'attaque de ransomware dans les priorités des équipes informatiques, pour ne citer que quelques exemples.

Téléchargez l'étude menée par Vanson Bourne pour en savoir plus sur les conséquences de l'accélération de la transformation numérique induite par la pandémie de COVID-19 sur la gestion des données, dans le contexte du cloud, de la conformité, de la cyber-résilience, des compétences des équipes informatiques et des coûts généraux.